Quelle est l’utilité d’un contrat de coaching ?

Au début d’un partenariat de coaching, il est essentiel de discuter et établir un ensemble de règles de base sur la façon dont la relation sera menée. Cela garantira que la relation se développe efficacement et que les besoins du client seront satisfaits. Le contrat doit être discuté et convenu, et enregistré par écrit pour chaque partie prenante.

Pourquoi avoir un contrat de coaching ?

Il s’agit de l’instrument juridique le plus important pour un entraîneur et sert à deux fins. Premièrement, il établit les règles de base, afin que les deux parties connaissent leurs obligations. Deuxièmement, il maintient les responsabilités de l’entraîneur à un minimum absolu. Un simple accord juridique donne la tranquillité d’esprit aux deux parties et garantie la qualité du service.

De nombreux coachs, comme d’autres prestataires indépendants, n’établissent pas la relation au niveau de l’entreprise, la jugeant inutile ou pouvant donner une impression trop formelle. Renversant ce point de vue, un contrat démontre que vous êtes un professionnel et cela s’applique également à la relation de coaching. Cela peut aider à maintenir une objectivité professionnelle dans ce qui peut parfois devenir une situation assez intime.

De plus, si vous donnez au client tout matériel que vous avez conçu vous-même, vous pouvez définir les règles relatives au droit d’auteur. Cela peut sembler un petit point, mais vous pourriez perdre de l’argent si vos documents sont distribués librement à tous vos clients. En dehors de cela, vous risquez de perdre un avantage concurrentiel si un autre entraîneur utilise votre matériel.

Que doit comprendre un contrat de coaching ?

Le contrat de coaching doit définir le calendrier des sessions, les coûts, y compris les éventuels « extras » ou dépenses et, surtout, les conditions de paiement.

Toujours déterminer la structure exacte du coaching (nombre de séances, durée des séances, temps entre les séances, structure entre les séances, devoirs, journalisation …) et les méthodes d’approche.

Outre le contrat officiel, vous devriez éventuellement ajouter et un accord individuel sur le processus d’accompagnement lui-même. Cela pourrait comprendre la fixation des objectifs.

Il faut aussi définir vos attentes. Ce que le client peut attendre de vous et ce que vous pouvez attendre du client tout au long du parcours. Il faut aussi définir niveau d’assistance que vous offrez. Et s’il y en a, quel logiciel de coaching utilisez-vous pour soutenir le processus ?

Quand est-ce qu’il faut contracter ?

Les signatures de contrats devraient idéalement commencer dès le processus d’engagement, avant même que toute relation n’ait été convenue.

Les problèmes doivent être soulevés et résolus dès le début, et les contrats doivent être réexaminés régulièrement au cours de la relation de coaching pour vérifier les progrès et déterminer si l’orientation doit être modifiée.

Comment choisir le bon coach ? Les choses à savoir avant d’accorder sa confiance
Les clés pour réussir sa séance exploratoire avec un coach : suivez le guide !